Contributions

Tiens, il paraît qu’on est en guerre

Tiens, il paraît qu’on est en guerre

La France serait en guerre

Voici les consignes (ordres) données par un(e) chef d’établissement aux professeurs. Le ton de la note hebdomadaire ressemble à celui d’un sergent de la légion étrangère. On aurait pu le comparer à un discours d’un responsable d’une école en Irak, en Syrie ou en Palestine, des personnes qui sont, elles, bombardées tous les jours, y compris par des avions français. C’eût été faire trop d’honneur à ce(tte) petit(e) chef. Mais non, cela se passe dans notre douce et gauloise France.

Voilà où on en est. Le ridicule ne tue pas, heureusement…

Préparation de l’exercice intrusion-attentat :

Je demande à chacun d’entre vous (tous les personnels)  d’ici au 12 octobre de confirmer auprès de Mme X, la secrétaire, (qui vous fera émarger) avoir effectué une visite complète de l’établissement : les 3 bâtiments / tous les étages – les locaux de l’administration – la cour et ses extérieurs – la remontée vers le gymnase et le tour du gymnase en repérant tout au long de votre visite toutes les issues de secours, de fuites et  les endroits possibles où se cacher – avec les bonnes clés),  et enfin le tour extérieur de l’établissement en repérant les endroits possibles de replis, de caches. Je vous demande également de repérer à l’avance le mobilier que vous pourrez utiliser dans vos salles pour vos protéger pour ne pas avoir à réfléchir le jour J.

Il est impossible d’organiser une visite collective en raison de vos différents emplois du temps. Il appartient donc à chacun de s’organiser pour la faire le plus sérieusement possible. Je vous conseille de vous organiser pour la faire à plusieurs  pour partager le visuel et de nous faire remonter par mail vos remarques éventuelles sur un point de fragilité, une incompréhension sur un local etc.  De ce repérage, peut dépendre un jour votre vie et plusieurs autres, d’autant que la décision à prendre de fuir ou de vous cacher vous appartiendra en toute autonomie. Il n’y aura personne pour vous dire quoi faire avec vos élèves si nous sommes un jour confrontés à cette situation.

Nous allons commencer par un exercice simple (et même cela est difficile à organiser) pour le complexifier au cours de l’année et tous les ans afin de pouvoir compter sur des attitudes réflexes en cas d’intrusion réelle.

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Dangerporno |
Chroniquesalgeriennes |
Ar'Color -Agence de co... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lepetitvionnais
| Democrature
| oualorsquoi